La clarinette en Bretagne 1830-1880
   
   
• Marche





 

Aucun document ne mentionne son utilisation en Bretagne avant la Révolution, et il est actuellement difficile de savoir si une pratique populaire existait avant les années 1830.

Les érudits du XIXème siècle, surtout curieux de culture celtique, ont rarement noté son emploi. Quelques témoignages se succèdent : en 1830 à Morlaix, en 1844 à Landivisiau.

On peut penser que ce sont les formations de type « musique militaire » qui ont contribué à la popularisation de cet instrument. Ces ensembles seront à l'origine de la création, entre 1830 et 1850, de nombreuses fanfares, lyres, cliques, harmonies ou orphéons instrumentaux.

L'adjonction de cuivres de la famille des saxophones transforme ces sociétés musicales en véritables orchestres symphoniques portatifs. Pour répondre à leurs besoins et suivre l'évolution des pratiques musicales, des magasins de musique voient le jour et diffusent les nouveaux instruments.

Si le rôle de ces orchestres peut expliquer l'introduction de la clarinette en Bretagne, la façon dont s'est effectué son passage dans la société paysanne reste difficile à cerner.

Dans les Pays de Vitré et Fougères, au cours du XIXème siècle, l'adoption du répertoire de quadrilles, puis de danses en couple est rapide.

Le succès populaire incontestable, dans la deuxième moitié du XIXème siècle, de cet instrument « moderne » en Haute-Cornouaille est plus surprenant ; l'isolement de cette région l'ayant amenée à conserver plus longtemps que d'autres un fonds ancien de danses et de mélodies.

Le Centre-Bretagne devient le pays de la clarinette par excellence, instrument privilégié de toutes les réjouissances.

Dans l'ouest du Trégor, la clarinette est utilisée dès 1830 aux côtés du biniou, de la vielle et du tambourin. Les sonneurs de clarinette supplantent les derniers vielleux vers 1900 et les couples biniou-bombarde n'animent plus que les noces riches.

La clarinette à 13 clefs, arrivée après 1850, devient l'un des instruments favoris des sonneurs de la fin du XIXème - début XXème siècle.